Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2009 2 27 /01 /janvier /2009 17:59

Après une visite de la Maison d’Arrêt de Villeneuve lès Maguelone accompagné d'une délégation de Conseillers régionaux du Languedoc-Roussillon, Louis Aliot, Secrétaire Général du Front National et Tête de Liste FN aux prochaines européennes sur le Grand Sud-Ouest, a tenu une conférence de presse, ce lundi 26 janvier, à la permanence du FN 34 en commentant longuement les dernières statistiques de la délinquance.

Louis Aliot, Tête de Liste FN aux prochaines européennes sur le Grand Sud-Ouest, devait déplorer profondément les très mauvais chiffres de la délinquance en 2008 qui frappe ses concitoyens du Languedoc-Roussillon. Ainsi, la préfecture de région a révélé, mercredi dernier, que la délinquance avait augmenté, l’an passé, de 6,6 % dans l’Hérault et de 4% sur le territoire régional avec des pics à 10,8 % en Lozère et à 7,5% dans l’Aude. C’est au total plus de 182 687 faits délictueux constatés par les forces de l’ordre sur l’ensemble de la région (+7032).

L’élu perpignanais constatait hier amèrement que l’Hérault arrive au 7ème rang national pour le nombre de faits constatés. Si l’augmentation de la délinquance, en zone police, atteint 3,3%, en zone rurale et péri-urbaine, elle explose délibérément avec une aggravation de 11%, plaçant la zone gendarmerie de l’Hérault au 1er rang national.

Ainsi, dans le département, les cambriolages augmentent de 12,6%, les atteintes volontaires à l’intégrité physique s’accroissent de 10,7%, les escroqueries s’élèvent à 14,1% et les infractions sur les stupéfiants grimpent à 29,3% alors que, dans le même temps, le nombre de voyous écroués baisse. Pour le patron de l’appareil frontiste, ce sont les premières conséquences réelles, visibles et vérifiables de la politique désastreuse engagée par Nicolas Sarkozy depuis maintenant 20 long mois.

Pour rétablir la sécurité, première des libertés et en finir avec le sentiment d’impunité des délinquants, Louis Aliot exige la réhabilitation de la notion de peine prompte et incompressible, la mise en place d’une politique réellement coercitive contre les mineurs délinquants et les récidivistes, le rétablissement de la peine de mort pour les crimes les plus graves, l’amélioration des moyens matériels des policiers et des gendarmes et l’expulsion des ressortissants étrangers condamnés pour faits de délinquance.


Partager cet article

Repost 0
Published by robert morio
commenter cet article

commentaires