Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2009 3 15 /04 /avril /2009 13:35

article de l'édition Narbonne de l'Indépendant du 10 avril 2009.
 

"Mieux vaut séquestrer les députés que les patrons"


Pour Louis Aliot, candidat Front National dans le Sud-Ouest aux élections européennes de juin prochain, en visite, hier à Narbonne, ce sont les élus, les véritables responsables de la crise actuelle. Ce proche de J.-M. Le Pen souhaite que la France quitte l'Europe, "chausse-pied de la mondialisation".

Le cheval de Troie de la mondialisation. Voilà ce que représente l'Union européenne, dans sa forme actuelle, pour Louis Aliot, docteur en Droit de son état. Le candidat du Front National dans le Grand-Sud Ouest aux élections européennes n'en démord pas : "Cette institution libérale appauvrit les peuples. C'est le système qu'elle promeut qui cause la crise actuelle". Le conseiller municipal de Perpignan, et membre de la Région Midi-Pyrénées, s'inquiète même des réactions en chaîne qu'elle provoque : "On voit toute une série de patrons de petites et moyennes entreprise se faire séquestrer par les syndicats. Moi, je les incite plutôt à kidnapper les députés et les sénateurs. Ce sont eux, avec les très grands patrons, les vrais responsables du chaos". Pour ce proche de Jean-Marie Le Pen, "il est urgent de sortir la France de cet Europe libre échangiste qui abat les frontières et laisse librement circuler sans régulation aucune les personnes, les capitaux et les marchandises".
Son avis sur l'immigration ? "Lorsqu'on dit à tous ces gens qu'ils seront bien en France. C'est un mensonge. Au lieu d'occuper les quartiers populaires ou les églises, moi je leur conseille de se rendre dans les résidences secondaires des élus PS ou Modem qui ne laissent jamais passer une occasion de discourir sur l'accueil des immigrés. Qu'ils leur ouvrent donc leur grande maison". Michel Rocard, Premier Ministre socialiste l'avait déclaré : "On ne peut pas accueillir toute la misère du monde".
Un sujet qui conduit Louis Aliot à aborder celui des élections en Algérie : "Depuis ce matin (Ndlr : hier matin), tous les médias en parlent. Je signale que l'Algérie est indépendante maintenant. Officiellement, ils sont 780 000 Algériens vivant en France à voter pour ce scrutin. Au FN, on est contre la double nationalité. Il faut choisir sa patrie". Et Louis Aliot d'aborder, le cas de l'affiche qui a défrayé la chronique voilà quelques semaines. Associer Jaurès au Front National, le candidat a osé : "Son image n'appartient à personne. Je ne vois rien de scandaleux là-dedans. Ce qui est scandaleux, c'est la situation des ouvriers et des employés dans ce pays".
Autres thèmes abordés : Georges Frêche, que le candidat FN n'hésite pas à égratigner, et la probable annulation des municipales de Perpignan : "Ce coup-là, Alduy va perdre". Et Louis Aliot, quel score compte-t-il réaliser aux Européennes ? "Le FN sortant, Jean-Claude Martinez, aujourd'hui dissident, avait fait 7 %. Je pense que je ne ferai pas moins...".


Partager cet article

Repost 0
Published by robert morio
commenter cet article

commentaires