Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juillet 2013 5 19 /07 /juillet /2013 09:15

bombA la suite de l'explosion d'une bombe devant la permanence du Parti Socialiste de Carcassonne pourtant signé du Comité d'Actions Viticoles (CAV), les responsables locaux du PS pensent voir une fantasmatique main « extrémiste »derrière cet acte.

Espérant ainsi enrailler par la peur du grand méchant loup, la fuite de leurs électeurs vers le pôle de rassemblement de Marine Le Pen.

Ils ne peuvent imaginer, tellement ils sont coupés des réalités du terrain, que leurs électeurs issus du monde agricole et viticole pourraient leur reprocher leur politique de fossoyeur de tous les secteurs économiques de France.

Avec le PS au pouvoir, c'est la viticulture et l'agriculture en général qui souffre, ainsi que la pêche ; l'industrie qui perd chaque jour des emplois ; l'artisanat et le petit commerce qui est asphyxié ; les retraités qui perdent leur pouvoir d'achat et les employés qui vivent dans l'incertitude.

Tous avaient cru dans les promesses électorales de François Hollande.

Même si le Front National condamne cet acte violent, il a y beaucoup de déçus parmi les électeurs socialistes et de désespérés. Mais désormais ils se tournent vers les propositions économiques de Marine Le Pen.

Mais les terroristes ne sont-ils pas à chercher dans les rangs socialistes, comme en 2008 où un viticulteur avait été condamné pour avoir participé au dynamitage de la porte de la perception de Montréal (acte de 2006)?

 Il était membre du Parti Socialiste de l'Aude.

Partager cet article

Repost 0
Published by robert morio
commenter cet article

commentaires

olivier 24/07/2013 12:15

bon c est pas la que je voulais poster ce commentaire c est sur l article des rooms mais enfin c est pareil

olivier 24/07/2013 12:14

bien qu ils les prennent chez eux

l' audois 20/07/2013 05:46

ils en sont arrivés à voir du fn partout , ils savent qu ' ils sont foutus .

olivier 19/07/2013 23:48

tres bonne réponse mr morio merci FN EN FORCE