Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2014 3 21 /05 /mai /2014 20:59

barthesNous avons décidé d'être une opposition constructive, nous nous efforçons de poser des questions intelligentes dans le respect de tous pour faire avancer les choses pour le bien des Trébéens, ainsi le Maire nous a permis de constituer un groupe et nous a intégrés dans certaines commissions , lors du Conseil Municipal du 15/04/2014,

  • appel d'offres et adjudications :

    -Titulaire : Christophe Barthès

    -Suppléant : Jean-Michel Dzouz

  • finances et personnels :

    - Sylvie Pelletier

  • travaux, urbanisme et cadre de vie :

    -Christophe Barthès

  • santé, solidarité, aînés et handicapés :

    -Jean-Michel Dzouz

  • éducation, culture, sport et vie associative :

    -Jean-Michel Dzouz

  • développement économique, emploi, formation, tourisme :

    -Christophe Barthès

  • centre communal d'action sociale :

    -    Sylvie Pelletier

  • plan local d'urbanisme :

    -    Christophe Barthès.

     

         Nous avons ensuite fait remarquer à Mr. Le Maire qu'aucune commission sur la sécurité n'avait été créée, il nous a été répondu qu'un conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance, sous l'autorité de Mr. Le Préfet et du Maire allait être créé et que l'un de nous pourrait l'intégrer.

         Lors des questions orales, Christophe Barthès a souhaité faire 2 remarques :

    la première pour expliquer à l'assemblée que des jeunes crient et jouent dans le vieux village, ce qui provoque des conflits avec les personnes âgées. Christophe Barthès a demandé à Mr.le Maire si l'aménagement d'une aire de jeux pour ces jeunes, au bas du village, sur un terrain communal ne serait pas à envisager ; il lui a été répondu qu'une solution rapide sera mise en place.

         Au conseil municipal du 18/04/2014, le Maire revient sur l'intervention de Christophe Barthès et réaffirme que le projet d'aire de jeux est depuis à l'étude et que les membres du conseil seront tenus informés de la suite de ce dossier. Il y est revenu le 30/04 pour nous dire que les travaux débuteraient courant mai.

    La 2eme intervention concernait le fait que Mr Ribéra, chef de file de l'opposition de gauche dissidente avait accusé Christophe Barthès et le Front National dans la presse d'avoir fait des manipulations graves tout comme le Parti  Socialiste pour la constitution des listes pour les municipales ;                   Christophe Barthès a précisé que les magouilles n'avaient pas été du côté que l'on croyait et que Mr Ribéra aux abois entre les deux tours lui avait         téléphon à 7 reprises pour lui demander tout d'abord de se retirer, puis par la suite de « lever le pied » ; Christophe Barthès a tenu  à préciser qu'il n'était pas responsable ni de la victoire des uns, ni de la défaite des autres, mais qu'il était le fier représentant de 745 électeurs qui lui avaient fait confiance en votant pour lui et qu'il ne comptait pas les décevoir.

     

                Lors du conseil municipal du 18/04 pour le vote des indemnités des élus, nous sommes intervenus pour dire que nous pensions que vu la conjoncture actuelle et l'état où sont sûrement les finances, une réduction du nombre d'adjoints, voire une baisse des indemnités, afin de faire des économies auraient été judicieuses, n'ayant pas été entendus, nous avons voté contre.

     

                Aux questions orales, Christophe Barthès demande s'il est vrai que la municipalité a une dette de 500 000 € envers la Lyonnaise des Eaux, le Maire lui répond qu'elle a été épurée et qu'elle n'était que de 300 000 €.

     

                Pour le conseil du 30/04 pour le vote du taux des 3 taxes, nous expliquons que nous aurions souhaité une baisse plus conséquente mais que nous comprenons que vu l'état des finances, cela aurait été difficile, nous n'avons donc pas voté contre mais abstenus.

     

                Pour les questions orales : Christophe Barthès signale qu'il lui est parvenu des renseignements sur 2 chalets en bois démontables que possédait la commune et qui auraient disparu avant de réapparaître dans le jardin d'un employé municipal, à cela s'ajoutent des pièces autos commandées et qui n'auraient jamais été montées sur les véhicules de la Mairie, puis d'une valise de diagnostic de pannes de véhicules, commandée inutilement et soi-disant disparue par la suite, d'une grosse quantité de parquet acheté, jamais posé et jamais vu ; de gaz-oil et divers matériels volés etc ….

     

                Christophe Barthès a demandé au Maire s'il comptait enquêter, prendre des mesures administratives, s'il s'agissait effectivement d'agissements d'employés municipaux et si, il comptait porter plainte devant Mr le Procureur de la République, afin de récupérer les sommes de ces matériels dérobés, car a-t-il rappelé, qu'il s'agit de l'argent des contribuables ; le Maire lui a répondu qu'une enquête allait être faite.

     

                Toutes ces questions ont eu une écoute favorable et contribueront au bien-être des Trébéens.

Partager cet article

Repost 0
Published by robert morio
commenter cet article

commentaires