Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 12:03

N__010.jpgAprès avoir sablé la blanquette dimanche soir à la découverte des résultats qui plaçait Marine Le Pen en 2e position dans l’Aude, le secrétaire départemental du FN Robert Morio se félicitait, hier, de ses talents divinatoires : "Je l’avais annoncé pour le département, ça n’a malheureusement pas suivi au plan national".

Mais, au-delà d’avoir dépassé le score record de son père au 1er tour de la présidentielle de 2002 (19,81 %), Marine Le Pen a positionné le FN comme force politique audoise à ne pas négliger : "C’est un vote de conviction, assure Robert Morio, et le résultat du travail des militants", citant la centaine d’"actifs" sur les 500 adhérents qu’il revendique sur le département.

Le pourcentage de sa candidate n’est pas le seul à illustrer sa certitude. Dimanche, l’Aude a donné ses faveurs à François Hollande, en tête dans 321 des 438 communes. Mais c’est à Marine Le Pen que revient la seconde place du “podium”, avec 50 communes acquises à sa cause, devant Nicolas Sarkozy (40). Implantation qui ne se limite pas à ces communes de moins de 200 habitants où le FN avait concentré sa recherche des précieux parrainages.

Si, parmi les 50 communes où Le Pen arrive en tête, figurent 33 villages avec moins de 500 inscrits, 10 villes avec 500 à 1 000 inscrits et sept communes de plus de 1 000 inscrits figurent au “palmarès” du FN dans l’Aude. Et lorsqu’il s’agit de scruter la lutte derrière le candidat socialiste, la responsable frontiste arrive en 2e position dans 172 villages, loin devant le président sortant (120 communes).

Même constat à l’échelle des cantons, avec la 1 re place sur Sigean et la 2 e place dans 18 autres territoires. De quoi faciliter la démonstration de Robert Morio : "Sur le littoral, nous sommes devant dans sept communes, soit la moitié de la 2e circo. Sur ce territoire, ce vote est plus historique, c’est vrai, mais nous sommes aussi présents en zone rurale, sur la 1 re . Quand, d’élection en élection, on répète des scores de 20 à 25 % dans des communes, on n’est plus dans le vote de protestation".

Certitude que ne partagent pas tous les maires des communes où Le Pen est arrivée en tête. A Lavalette, 999 inscrits, le FN récolte 27,64 % des voix. Première "surprenante" pour Jésus Tolomio (PS), qui refuse d’y voir un impact de la thématique tant prisée du Front : "Il n’y a pas de délinquance à Lavalette".

Le supporter affiché d’Hollande y voit plutôt l’évolution du corps électoral, qui comptait 772 inscrits en 2002 : "Beaucoup de nouveaux électeurs viennent de la ville et font construire à Lavalette. Ces électeurs, je ne les ai pas maîtrisés. Même si on ne maîtrise pas un électeur, bien sûr. La connaissance de leur vote viendra au fil du temps".

A Pezens, où 33,33 % des votants ont choisi Le Pen, le maire Jean-Pierre Botsen (MoDem) est moins catégorique sur les fondements du vote frontiste : "Ceux qui s’installent à Pezens y cherchent la tranquillité du monde rural. Mais la délinquance sort des grandes villes et nous nous sommes retrouvés face à un grand nombre de cambriolages". Et de faire de ce score un révélateur d’une "conjoncture générale". Jusqu’à trouver traduction dans des scrutins plus locaux ? "Tout dépendra des mesures du futur gouvernement."

 

article Midi Libre édition Carcassonne du 24 avril 2012.

Partager cet article

Repost 0
Published by robert morio
commenter cet article

commentaires

olivier 12/05/2012 13:15

oui qu il ne s approche pas de CAVANAC

olivier 12/05/2012 13:07

que ce gars la ne s approche JAMAIS de CAVANAC il va recevoir des cailloux dans sa tronche ; c est un BELLIQUEUX .

olivier 12/05/2012 12:53

monsieur morio ; je prend comme la majoritée des electeurs RBM ;comme provocation de melanchon pour un coups de pub ce gars la va finir par se faire agresser ce seras bien fait pour sa salle
tronche . excusez l expression mais c est lui qui CHERCHE. a demain matin ; bonne journee;

olivier 10/05/2012 19:41

monsieur morio bonsoir ceci pour vous dire ou redire que les militants >Fn sommes censures ;dans les commentaires sur msn m6 et sur nation presse info ; des que l on dit la veritée; voila je
voulais que vous le sachez; ca va finir par >EXPLOSER >>>>. a dimanche