Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juin 2013 7 23 /06 /juin /2013 13:50

municipales-le-fn-jubile 319047 516x343[1]Le responsable du Front national dans l'Aude, se frotte les mains des dissensions de la politique locale. Une situation dont il profite pour mettre en avant la ligne de son parti pour les municipales de 2014.

Robert Morio a tenu, jeudi, à "éclaircir la situation". C’est qu’on "commence à voir se dessiner un certain nombre de listes pour les prochaines municipales, à Carcassonne. A droite et à gauche. Mais personne ne peut vous dire si toutes iront au bout... La nôtre, c’est certain !"

 

"Une gauche divisée et une droite éparpillée. La situation s'est accélérée ces dernières semaines.

Robert Morio, tête de liste déclarée à Carcassonne pour le Front national, aux prochaines élections municipales, s'amuse du spectacle offert par ses adversaires. Le maire Jean-Claude Pérez qui exclut deux élues communistes après l'annonce par le Front de gauche de la constitution d'une liste. A droite, un UDI, Jean-Louis Bès soutient Isabelle Chésa (UMP investie) ; Monique Denux (Modem), Gérard Larrat (UMP non investi). " Une chatte n'y retrouverait pas ses petits."

 

  Entre une gauche qui exclut, une gauche dictatoriale, comme l’a dit l’Unsa (*), et une droite qui triche, les électeurs auront un autre choix..."C’est pourquoi, selon lui, "les électeurs se tournent vers le Front National. Comme à Villeneuve-sur-Lot où notre jeune candidat de 23 ans est présent au second tour de la législative partielle."

 

Pendant ce temps, les troupes de Marine Le Pen sont quasiment en ordre de marche si l'on en croit le leader frontiste audois qui en sera à sa 4e candidature en mars prochain. "Notre ambition est d'améliorer les choses plutôt que de distribuer des places."

Robert Morio, qui conduira la liste “Carcassonne - Rassemblement Bleu Marine”, affiche "des ambitions légitime. Elle rassemblera des patriotes aussi bien de droite que de gauche.

Et le FN annonce déjà la constitution de 8 listes sur le département.

Sur certaines petites communes, des accords devraient être passés avec certains candidats sans étiquette, opposants à des maires socialistes en place sur la base d'accords communs (avec par exemple l'engagement de ne pas augmenter les impôts).

 Pour l'heure, 253 candidats du Rassemblement Bleu Marine seront sur les listes en mars prochain. "On espère arriver à 350. En 2001 et 2008, le FN n'en présentait que 43, la liste carcassonnaise." 

(*) Robert Morio, lui même syndicaliste à l'UNSA pénitentiaire, a assuré à l'UNSA territoriaux de son soutien amical.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by robert morio
commenter cet article

commentaires