Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 09:13

 DSC02926Communiqué de France Jamet, membre du Bureau politique du Front National, chargée de mission du Front National de l’Hérault, présidente du groupe FN au conseil régional du Languedoc Roussillon.

Piraterie, délinquance, criminalité, violences, vols, viols, incivilités… C’est un climat d’insécurité permanent qui s’installe en France et particulièrement en Languedoc-Roussillon notamment dans nos transports en commun.

Hier, l’agression d’un contrôleur en gare de Frontignan (34) dans le TER Perpignan-Avignon a entraîné un légitime mouvement de grève sur la région ce lundi 4 février.

Chaque jour les usagers des transports publics et les personnels de la SNCF font les frais des politiques laxistes de l’UMPS en matière de sécurité et de répression vis-à-vis des délinquants et criminels. Pour aller travailler, aller au lycée ou à l’école, nos compatriotes sont obligés de courir le risque d’être agressés et de subir des perturbations horaires récurrentes.

Ici, la région s’est toujours vantée auprès du public de verser des millions d’euros dans les matériels roulants ou dans les gares mais elle refuse toujours d’entendre les revendications légitimes du Front National depuis des années : « Il faut créer une police régionale des transports digne de ce nom, avec des moyens et des effectifs conséquents afin de rétablir un climat serein et sécurisé pour tous ».

Le groupe Front National, par la voix de sa présidente France Jamet, rappelait lors de l’assemblée plénière du 21 décembre 2012 : « Vous pourrez faire des trains gratuits pour tous ou à un euro, s’ils n’arrivent pas à l’heure et s’ils ne sont pas sécurisés, les gens ne le prendront pas. »

Pour que la mission de service public de la SNCF cesse de se dégrader au détriment des usagers et des contribuables, pour que le personnel ferroviaire confronté chaque jour à des conditions de travail de plus en plus difficiles et menaçantes puisse travailler sereinement : la région doit suivre les propositions du Front National et accepter de créer, soutenir et financer une véritable police régionale des transports.

A la lecture de Midi-Libre, elle constate que seul le Front National a réagi de façon constructive en proposant à la Région, dont c’est la compétence, de mettre en place une police régionale des transports comme elle existe déjà, à l’initiative du Front National, en Île de France .

En outre, fort du sondage Internet de Midi-Libre, France Jamet tient à assurer les 79% d’internautes qui ne sentent pas en sécurité dans les TER de sa mobilisation totale sur ce dossier. Membre de la commission des transports au Conseil régional, elle adresse ce jour une lettre à Robert Navarro, vice-président en charge du dossier, afin que cette question de la création d’une police régionale des transports soit inscrite à l’ordre du jour de la prochaine réunion de la commission et débattue en séance plénière.

Elle demande également aux usagers du TER et aux contribuables languedociens et roussillonnais de se mobiliser en remplissant la pétition ci-jointe.

Partager cet article

Repost 0
Published by robert morio
commenter cet article

commentaires

olivier 08/02/2013 19:00

pétition signé . a demain mr morio