Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 novembre 2010 7 21 /11 /novembre /2010 17:11

Robert FAGES (Abaca Press) (2)C’est dans une salle bondée, littéralement pleine à craquer, que Marine Le Pen s’est exprimée devant plus de 350 militants et sympathisants acquis à la cause de la vice-présidente exécutive du Mouvement. Ils sont venus, hier, des quatre coins du département, pour écouter « leur championne » dans une ambiance surchauffée. Des confins pyrénéens,  de Port La Nouvelle sur la côte méditerranéenne  en passant par le Narbonnais, de la plaine du Lauragais, du Minervois, des Corbières, du Limousin, ou encore de Carcassonne, tous s’étaient donnés rendez-vous avec l’histoire en convergeant, telle une armée en campagne, vers le Foyer de Villalbe, hameau du Chef lieu départemental. La ferveur de l’auditoire frontiste était telle qu’il s’en dégageait un parfum de victoire, digne des plus grands soirs. Le 16 janvier 2011, première étape décisive qui conduira ensuite Marine Le Pen à l’assaut de L’Elysée, les 350 Audois, RobertMorio-185x300[1]présents à Villalbe, pourront dire : « j’y étais ».


L’après-midi a d’ailleurs commencé sous les meilleurs auspices. La conférence de presse qu’a tenu Marine Le Pen, à la permanence du Front National de l’Aude, en compagnie de son secrétaire départemental et Conseiller régional, Robert Morio, ainsi que de France Jamet, Présidente de groupe du Front National au Conseil régional du Languedoc-Roussillon a été l’occasion de rappeler aux très nombreux journalistes présents les enjeux de cette primaire frontiste tout en brossant déjà les contours du combat de la présidentielle de 2012. Profitant de son passage en Languedoc-Roussillon, elle n’a pas manqué non plus de dénoncer « un retour aux féodalités mafieuses et politiques ».

 

 

FranceJ1-138x300[1]Sans perdre une minute, c’est vers 18h30 que Marine Le Pen a rejoint le Foyer de Villalbe où l’attendait, pour une réunion de Bureau départemental, l’ensemble de l’état major audois. Dès la sortie de la voiture, Marine Le Pen était happée par les militants qui veillait son arrivée. Une demi-heure plus tard, les consignes données, le plan de marche arrêté, les cas « non conformes »* résolus, la générale en chef du Mouvement national, populaire et social allait à la rencontre de son public.

A 19 heures pile, Robert Morio prenait la parole. Il rendit un vibrant hommage à « notre Président Jean-Marie Le Pen qui sera nommé Président d’honneur du Front National« . Marine devait d’ailleurs rappeler un peu plus tard qu’il « sera, mieux que personne, être le meilleur garant des fondamentaux du Front National qu’il a lui même créé, il y a plus de quarante ans« . Appelant les très nombreux sympathisants à adhérer, énumérant les raisons de cet acte de fidélité, de foi et d’espérance, le Secrétaire  départemental audois, terminait son intervention courte mais, ô combien pugnace, en invitant l’ensemble des frontistes de cœur à devenir des frontistes d’action.

 

 

Puis, France Jamet, forte de ses 19,38 % aux dernières régionales, fit un bref retour en arrière depuis le printemps frontiste, jusqu’aux combats actuels que les élus du Front National mènent, chaque séance et sur chaque dossier, dans l’hémicycle montpelliérain. La chef de file du Front à la Région prenant l’exemple des difficultés insurmontables que rencontrent les agriculteurs et les viticulteurs, devait expliquer à l’assistance que le combat était une nécessité vitale. « C’est une question de survie« . La transition avec Marine Le Pen était faite, il était temps deRemiseCartes2-300x214[1] laisser le micro à celle que tous attendaient.

 

Dans un premier temps, Marine Le Pen détailla, par le menu, les maux et les causes qui frappent notre pays et nos concitoyens (monnaie, dette, agriculture pêche, énergie, immigration, désindustrialisation, délocalisation, spéculation, protection sociale, etc., « le Système UMPS a abandonné notre souveraineté nationale, nous devons en sortir et retrouver, nos frontières, nos outils régaliens, notre culture« .

Le point central de son discours fut consacré aux deux nouveaux totalitarismes du XXIe siècle : le mondialisme et l’islamisme. En raison de « la  loi du tout commerce et de celle du religieux, nous assistons à une substitution de population ». Prônant le retour d’un État fort, elle donna les premières pistes du futur programme qu’elle défendra, lors de la prochaine présidentielle de 2012, à condition que les adhérents du Front National lui fasse confiance du vote pour le Congrès 2011.

 

Avant d’entonner en cœur notre hymne national avec toute la salle et de répondre aux questions, Marine Le Pen terminait son intervention par ses mots : « Je crois à la victoire. Je viens vous apporter la bonne nouvelle : le temps des Nationaux est venu ! ».

 

Le Front National de la Jeunesse au rendez-vous de l'Histoire !

FNJ

Partager cet article

Repost 0
Published by robert morio
commenter cet article

commentaires

AMI 22/11/2010 19:04


qu'ils sont sympas nos FNJ audois


chollet 21/11/2010 21:09


c est très bien dit , des vérités qui sonnent bien aux oreilles, dommage que beaucoup de gens ne pretent pas l oreille plus que ca.Mais comme l on dit, la vérités éclate toujours . Le temps
travaille pour nous.


olivier 21/11/2010 21:00


Marine on vous aime c est tout,philippe,jacques,frederic;thierry,et autres qui n on pas pu venir!vous êtes amoureuse de votre nation,seul le cœur dit la vérité,oh combien ce soir d hier tard dans
la nuit ,nous avons eu du mal de nous remettre de votre presence;que dire de plus,ça passe ou ça casse,bravo a toi on se permet de dire "toi" le travail titanesque que tu as a accomplir,toi la
guerrière; nous sommes tes soldats.on attend on espère,on est venus on a la FOIE.merci


Armelle Derrien 21/11/2010 18:48


Nous avons passé une formidable soirée en compagnie de Marine. A présent nous sommes plus que convaincus, elle est le seul et dernier espoir pour notre France.
Marine est une personne formidable avec un cœur grand comme une montagne.
Joël & Armelle Derrien.