Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2013 5 29 /11 /novembre /2013 10:02

barthesChristophe Barthès n'a pas toujours été en accord par le passé avec le Maire de la commune dénonçant ce qui n'était pas juste et l'attaquant quand nécessaire, mais dit-il «pour les poids lourds, le Président du Conseil Général se moque des trébéens et j'approuve Claude Banis dans sa démarche de lui faire un courrier et de demander à tous les élus y compris ceux de l'opposition de le signer».

«Une seule élue d'opposition s'y est associé», dénonce la tête de liste du Rassemblement Bleu Marine, « j'ai assisté à tous les conseils municipaux en tant que simple citoyen depuis les dernières élections et je n'ai jamais entendu l'opposition relever quoi que ce soit mis à part quelques broutilles...» et de poursuivre, «la seule qui se soit opposée au Maire, c'est la communiste Jeannine Garino, c'est encore elle qui a soulevé le lièvre au sujet des camions». La voir aujourd'hui refuser de signer pour des raisons électoralistes ou peut-être personnelles, Christophe Barthès trouve «cela petit et pas à la hauteur du problème».

Sur sa lancée, il explique «ne parlons pas du candidat dissident du PS qui ajoute çà à son palmarès...après avoir fait partie d'un collectif contre l'agrandissement du complexe Monsanto »...Entreprise qui, veut-il souligner, va créer des dizaine d'emplois...«lorsqu'il écrit que son parti, c'est Trèbes, permettez-moi d'avoir des doutes» ajoute-t-il.

Pour finir, il n’exonère pas le candidat PS, «responsable lui aussi du fait de son allégeance au Conseil Général...que les trébéens ne s'y trompent pas, si Eric Ménassi était élu, cela ne changerait rien et le président du Conseil Général, son patron dans la vie, ne l'aidera pas».

Il ne suffit pas de critiquer, le Rassemblement Bleu Marine propose à Monsieur le Maire de faire valoir le droit des trébéens à manifester et de bloquer «tous ensemble et unis» toutes les entrées de Trèbes venant des autres villages sur une période bien définie de 6 h à 9 h du matin par exemple, ne laissant passer que les trébéens allant travailler hors de la commune...

«Vous verrez qu'au bout de 8 jours de blocus, le président du Conseil Général apprendrait à compter les camions, quand on sait qu'ont été confondus les comptages horaires contre les comptages jour, il ne faut pas s'étonner du classement du département comme l'un des plus pauvres» «En Bretagne, il y a les bonnets rouges, au conseil général, les bonnets d'ânes»

Partager cet article

Repost 0
Published by robert morio
commenter cet article

commentaires