Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 août 2012 1 20 /08 /août /2012 12:58

IMG 0266Après 10 ans d’échec de Nicolas Sarkosy, Monsieur Valls prétend vouloir juguler l’insécurité en adaptant de désastreuses recettes socialistes par la création de Zones de sécurité prioritaires.

Le Front National s’inquiète que seules quelques zones aient retenu l’attention du gouvernement quand c’est toute la France qui souffre d’une insécurité chronique, jusque dans nos campagnes.

Les villes de Carcassonne et de Narbonne en sont un triste exemple, avec leur lot de criminalité.

La sécurité doit être une priorité nationale et faire en conséquence l’objet d’une politique nationale.

Malheureusement la priorité des priorités du ministre de l'intérieur semble être ... L'emploi des tziganes.

Concentrer les moyens toujours plus faibles de nos forces de police et de gendarmerie sur quelques places, ne peut que se faire au détriment du reste de notre territoire.

Marine Le Pen rappelle qu’en matière de lutte contre l’insécurité, une seule politique est possible : celle de la tolérance zéro.

Cependant le message que la justice adresse aux délinquants est plutôt incitatif. Que dire lorsque des émeutiers sont condamnés à des peines de prison avec surcis, et même pas à rembourser les poubelles qu'ils ont brûlées.

 

 Elle passe notamment par la reconstitution de l’ensemble des effectifs de police et de gendarmerie, la neutralisation des 5.000 leaders de la délinquance déjà identifiés, l’application pleine et entière des peines de justice et une volonté sans faille des responsables politiques, loin de tout laxisme et de toute faiblesse. Toute autre politique n’est qu’un pavé de plus sur la voie de l’échec.

Partager cet article

Repost 0
Published by robert morio
commenter cet article

commentaires

Greg 20/08/2012 21:58

Et que penser des décisions du ministre François Lamy, qui récompense les émeutiers d'amiens par des emplois qui leurs seront exclusivement réservés ?

http://www.fdesouche.com/317142-amiens-des-emplois-francs-pour-les-jeunes-gens-des-cites-sensibles